L'ancien premier ministre de Mitterrand avait pour ambition d'inviter à découvrir les tableaux qui ont , selon lui, façonné l'imaginaire des Français.
Est-ce une conséquence du débat sur l'identité nationale ? Quelles sont les œuvres qui cimentent les vrais Français entre eux ? Ces Français qui reconnaissent la haute qualité de ces œuvres qui font l'unanimité.
Fabius n'est pas un critique d'art (comme moi, d'ailleurs) qui analysent des tableaux qu'ont ne regardent plus. La politique qu'il a voulu écartée pour apparaitre comme amateur d'art, reste présente sous les choix de l'homme politique.
Finalement, Fabius a abordé les œuvres "Françaises" (à 2 exceptions près, celle de Picasso et d'Hergé qu'ils annexent) selon le sujet qui est représenté sur le toile. Et ce qui est représenté est la France ou plutôt les attributs qui font la France aux yeux des vrais Français.
Ses valeurs sures, Monet, Matisse (ce Français du Nord qui aima la lumière de Nice)...Picasso, Paris du 19ème (De l'acier de la tour Eiffel), Renoir.
Le Nain. (Pourquoi avoir fait des frères Le Nain, de grands Français ? Nous essaierons de le voir)
Les footballeurs de De Staël qui symbolisent le sport (l'homme politique est prudent, il se dévoile ("il aime les carottes rappées"), mais il ne prend pas parti(e) pour un sport).
Le Pouvoir (de la nation. Pouvoir incarné par Napoléon peint par Ingres)
L'assemblée du peuple (Le serment du jeu de paume par l'officiel, David.
Le populaire Hergé et son journaliste "Tintin".
La lumière, rare concession à la peinture elle-même, vu par Monet qui a peint la cathédrale de Rouen (capitale de la Seine-maritime, dont Fabius est député). Monet et sa lumière qui éclaire à différents moments, est comparé à celle de Quentin de la Tour, à celle de Soulages, prisonnière du noir. A celle de l'aure paitre du 19è : Manet et son Olympia.
Enfin Louis Anquetin, le créateur de la première période. Fabius est un moderne qui aime la création, mais  pas celle des contemporains qui ne savent que singer la réalité.(Aussi s'arrête-il à Soulages. Ouf, pas de carottes en plastic disposés dans la Galerie des Glaces).

Fabius est un homme politique connu amateur d'art et qui l'a fait savoir, maintenant qu'il n'attends plus rien de la politique. Son ami, Pierre Bergé, amateur d'art notoire ne lui a-t-il pas demandé d'arrêter la politique ?
Il est issu d'une famille d'antiquaires. Son papa l'emmenait souvent au musée, d'où une aversion pour ces lieux qui a duré plusieurs années. ce livre personnel cèle sa réconciliation.
Il a fait la part belle à l'impressionnisme qui est unanimement aimé,  et qui symbolise bien la France à travers le monde (Monet a accueilli des peintres américains dans son village de Giverny). Les impressionnistes ont beaucoup peint la terre de Fabius, la Normandie.

 

 

Les "grands footballeurs" par Nicholas de Staël.(1952)

 

 

De Saint-Pétersbourg à Antibes et abstrait, entre figuratif, entre culture slave et amour de la France, entre et désespoir, Nicolas de Staël était un homme partagé... comme Fabius ? Ce siècle, le 19è, est aussi celui de la révolution industrielle, du socialisme, de la grandeur de la France qui colonialise l'Afrique pour lui apprendre les droits de l'homme...

Les impressionnistes retenues par Laurent Fabius pour symboliser le France éternelle, universellement reconnus.

Renoir :

Pierre-Auguste Renoir dit Auguste Renoir, né à Limoges le 25 février 1841 et mort au domaine des Collettes à Cagnes-sur-Mer le 3 décembre 1919, est l'un des plus célèbres peintres français.

File:Pierre-Auguste Renoir - Jardin de la rue Cortot.jpg

Deux hommes dans le jardin de la rue Cortot à Montmatre (1876)

 

 

Caillebotte :

http://www.web-sy.fr/peintres_impressionnistes/grandes_images/caillebotte/argenteuil_basin.jpg

Le Bassin à Argenteuil (1882) par Caillebotte et non Monet

 

 

 

 

 

http://phomul.canalblog.com/Photo_087.jpg

CAILLEBOTTE Gustave, Le Pont de l'Europe, 1876,
Huile sur toile, 55,5x45,7 cm,

Matisse :

 

 

 

http://www.impressionniste.net/matisse_luxe_volupte_s.jpg

                       Matisse pointilliste, "luxe, calme et volupté" (1904) -

La musique (1939)                                                          

Manet :

 

"Un bar aux Folies Bergère" (1881-1882)

Image d'une France, insouciante et joyeuse qui ne pense qu'à faire grève et boire et à lutiner les serveuses en tenue affriolante.

Monet et la façade de la cathédrale de Rouen peinte en
avec l'auteur du "livre 'le cabinet des douze", L.Fabius.

http://bibliobs.nouvelobs.com/files/fabius.jpgcabinet-douze.jpg

Laurent Fabius posant devant le tableau de Monet dans le musée de Rouen et sur la couverture de son livre devant cette même façade.


Le 18è siècle avec qui savait éclairer le sujet pour attirer le regard du spectateur vers lui

 

[latour-nouveaune-rennes2.jpg]

"Nouveau né" par Georges de La Tour (1645)

Mais en bon politique, Fabius a retenu un autre tableau de  Quentin de la Tour, celui de Voltaire.
Voltaire, ce libre penseur catholique ne supportait pas l'extrémisme des clercs de l'Église. Il allait annoncer la révolution des lumières qui apportait un nouvel éclairage à l'homme qui voulait être heureux sur terre ici et maintenant, comme l'aristocratie désœuvrée  et ne supportait pas les injustices des nantis.

Voltaire  n'affiche-t-il pas la même pose que L.FabiusVoltaire peint par Quentin de la Tour vers 1735

Voltaire peint vers 1735 par Quentin de la Tour

Picasso et le thème de la guerre :

Fichier:Mural del Gernika.jpg

À la suite du bombardement de Guernica, le 26 avril 1937 pendant la giuerre civile espagnole, horrifié par ce crime, Picasso se lance dans la création d'une de ses œuvres les plus célèbres : Guernica et il dit: « Cette peinture n’est pas faite pour décorer les appartements. C’est un instrument de guerre, offensif et défensif contre l’ennemi. ». Elle symbolise toute l'horreur de la guerre et la colère ressentie par Picasso à la mort de nombreuses victimes innocentes, causée par le bombardement des avions nazis à la demande du général Franco.

Picasso était bien espagnole et est né en Espagne.
Il vécut longtemps en France, à Paris et dans le Sud, notamment à Vallauris et à Antibes où il existe des musées "Picasso" dans les 2 villes, ainsi qu'un Musée National Picasso à Paris.

De nombreux artistes étrangers comme Picasso ont vécu en France et ont permis son rayonnement artistique tels Van Gogh, Chagall...et bien d'autres.

Le thème du pouvoir d'État.

L.Fabius a choisi un tableau de Ingres représentant Napoléon. Je ne crois pas le trahir en choisissant la peinture de hyacinthe Rigaud représentant LouisXIV.(1701)

Fichier:Louis XIV of France.jpg

Le règne de Louis XIV, au pouvoir absolu, fut long de 72 ans dont 54 ans de pouvoir personnel on a appelé ce roi, le roi-soleil), est le plus long règne connu dans l'Histoire de l'Europe.
On peut aussi penser à François 1er par Clouet. L'homme de pouvoir, à la tête de l' Etat veut monter à la fois sa proximité et sa majesté.

 

http://hisaux.free.fr/dotclear/images/_2007/futilite/portrait-officiel.jpg

Les présidents de la cinquième république sauf deux dont un...

 

hollande

...qui est là et sait tenir à distance

Louis Anquetin ce méconnu, que L.Fabius nous fait (re)découvrir, enfin dans sa première période (" c'était le plus doué de tous, le meilleur d'entre nous et qui n'en finit pas de copier Rubens, son maitre). Dans cette période, il inventera à la suite de son gout pour le pointillisme de "Signac", le "cloisonnisme", technique pictural qu'il invente vers 1886 et qui s'inspire du vitrail, des estampes japonaises et des images d'Épinal.

Par la suite, son travail plus classique s'inspirera de Rubens.

La promenade  par Louis Anquetin (1892)

Louis Anquetin est né à Etrépagny (Eure) en 1861 et mort en 1932. C'était donc un impressionniste Normand et anormal, intéressant gagnant effectivement à être plus connu.

Les Frères Le Nain.

Finissons par le début  de L.Fabius :

 

Fichier:Louis Le Nain- Happy Family- 1642- Louvre.jpg

La Famille heureuse ou Le Retour du baptême (1540)


Antoine, Louis et Mathieu Le Nain, les trois frères, étaient des peintres français du début du XVIIe Siècle .
En  1630 ils vivaient tous les trois à Paris.
Du fait de la similitude remarquable entre leur style de peinture et de la difficulté de différencier les œuvres de chaque frère (ils signaient tous leurs toiles avec la seule mention Lenain, et certaines devaient être des œuvres communes), ils sont généralement désignés comme les frères Le Nain.