Eclaircie après la pluie -

22 juillet 2016

Un peintre espagnol à Giverny : Sorolla.

  Cet artiste renommé en Espagne a été exposé à Giverny dè 14 juillet au 6 novembre 2016 :

des paysages, des scènes de plage, des portraits ontt façonné cette renommée.       

 

     1894-SOROLLA-Retour de la pêche . halage de la barque, 265 x 403,5cm (Musée d´Orsay, Paris)  

  Joaquín Sorolla, Retour de la pêche : halage de la barque, 1894                                    

Posté par Birchen à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


09 mai 2016

Caillebotte, peintre impressionniste

Date: 1888- 1889, Genre: auto-portrait, édias: huile , toile,Lieu: Private Collection

 
 
 
   
 

Gustave Caillebotte, dont les oeuvres personnelles furent, jusqu'à peu, oubliées, fut à la fois un peintre reconnu et un mécène généreux du mouvement impressionniste.

Il naquit en 1848 dans une famille très aisée qui batit sa fortune dans les textiles puis dans les biens immobiliers à l'occasion du redéveloppement du Paris du Baron Haussmann.

Ingénieur de profession, mais aussi ancien élève de l'Ecole des Beaux-Arts de Paris où il fut l'élève de Léon Bonnat, il rencontra Edgar Degas, Claude Monet, et Pierre Auguste Renoir dès 1874 et les aida à organiser la 1ère exposition des Impressionnistes à Paris cette même année.

 

PRINCIPALES OEUVRES :

 Autoportrait à la palette (1879-80)

 

 

Les raboteurs de parquet, 1875, Musée d'Orsay, Paris

 

Le bassin à Argenteuil - 1882

 

 

 
L

Caillebotte peignit quelque 500 oeuvres dans un style souvent plus réaliste que celui de ses amis impressionnistes. Le peintre s'illustrera particulièrement dans des vues des rues de Paris faites depuis des balcons élevés, dans des scènes de la vie ouvrière, dans des paysages naturels de jardins et parcs, et dans des scènes nautiques (sur la Seine à Argenteuil et sur l'Yerres).

 

Rue de Paris par temps de pluie - 1875

 

 

Les Périssoires (1877) Art Museum - Milwaukee

Le Jardin du Petit Gennevilliers en hiver (1894) collection privée

Posté par Birchen à 17:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 février 2016

l'enfant en peinture au 19è siecle

 

La mére et l'enfant !

peinture de William Bougereau

 

 

L'enfant en pantalon bleu en1897 par Maurice Denis


Marthe Meunier, 1ère femme de l'artiste et Noelle ,1ère fille de l'artiste , née en 1896

 

L’enfance de l’art au musée Marmottan

 Auguste Renoir : Les enfants de Martial Caillebotte.

 

L'Enfant au toton

l'enfant au toton de Jean siméon Chardin 1738

Au XIXe siècle, le portrait d’enfant se démocratisera, et les peintres se souviendront de l’humanité touchante que Chardin a su donner à ce genre.

Millet :

 

Jean-François Millet, *La Leçon de tricot*, 1869

Jean-François Millet, La Leçon de tricot, 1869

Il faut attendre le siècle des lumières pour que triomphe l'idée que l'homme ne vient pas du diable

Auguste Renoir :

 

Auguste Renoir : Les enfants de Martial Caillebotte.

Maurice Denis : "la boxe" 1918

 


Posté par Birchen à 13:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2016

DVD VUS en 2016;

  • Empruntés à la médiathèque le 3 février :

    1. l'emploi du temps de Laurent Cantet 
      Afficher l'image d'origine
    2. Eaux profondes de Michel Deville
      Afficher l'image d'origine
    3. Profession Femme ce ménage de François Chilowicz

Posté par Birchen à 16:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2015

DVD vus en septembre 2015

DVD empruntés à la médiatèque le 1er septembre :

 réalisé par jaques Demy

avec Catherine Deneuve Marcello Mastroianni  Maurice Biraud Alice Sapritch

Catherine Deneuve    Marcello Mastroiani Maurice Biraud  Alice Sapritch

 

Marco et Irene vivent heureux. Marco dirige une auto-ecole, Irene un salon de coiffure. Un jour Marco est saisi de malaises. Un fait jamais vu se produit, au grand dam des mandarins, Marco est un mutant, il attend un enfant!

 

  • La beauté  du diable
    de René Clair La Beauté du Diable

    Avec Gérard Philippe et Michel Simon

  • La ligne verte


Empruntés à la médiathèque le  22 septembre :

 

  • RESPIRO :Respiro
    Respiro est un film de Emanuele Crialese avec Valeria Golino, Vincenzo Amato.

    Lampedusa est une île perdue au sud de la Sicile, belle et aride, avec sa mer d'un bleu parfait, sa communauté de pêcheurs, ses bandes d'enfants bagarreurs, ses familles solidaires mais jalouses. La vie y est immuable : aussi rassurante qu'étouffante, aussi charmante que cruelle.
    Grazia est la jeune mère de deux adolescents et d'un jeune garçon. Fantasque, affectueuse et éprise de liberté, sa personnalité s'accommode mal des conventions villageoises....
  • Le Fleuve de Jean Renoir
  • La nuit nous appartient de James Gray La Nuit nous appartient


  • Winter's bone
    Au fin fond du Missouri, Ree, 17 ans, survit tout juste avec sa mère devenue folle et ses deux jeunes frère et sœur. Apprenant que son père, un dealeur de drogue en fuite, a hypothéqué la maison pour payer sa caution, elle part à sa recherche, bravant la loi du silence… Primé à Sundance, puis à Deauville, ce magnifique long-métrage raconte un voyage initiatique, confronte la téméraire jeune fille à des monstres qui sont aussi des parents, alterne la terreur et la grâce, sans fioritures.


  • L'inconnu du lac.

Posté par Birchen à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 juin 2015

DVD juin 2015

Gare du Nord- Gare du nord de Claire Simon. Film réalisé en 2013.

avec Nicole Garcia, Reda Kateb ...


Synopsis

 

Paris, Gare du Nord, tout peut y arriver, même des trains. On aimerait y rester, mais il faut se dépêcher... Comme des milliers de vies qui s’y croisent, Ismaël, Mathilde, Sacha et Joan vont s’y rencontrer. Chaque jour, Ismaël est ébloui, fasciné, épuisé par ce lieu. C’est sur le quai du RER qu’il voit Mathilde pour la première fois. Peu à peu, ils tombent amoureux. Ils croisent Sacha et Joan. Sacha est à la recherche de sa fille disparue, Joan passe sa vie dans cette gare entre Lille, Londres et Paris. La gare est comme une bulle que tous traversent, Français, immigrés, émigrés, voyageurs, fantômes... C’est un carrefour où chaque vie passe vite et disparait.

 

 

 

 

 

Posté par Birchen à 17:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 avril 2015

Portraits du 20 ème siècle

  • Arman : Nice 1928

Arman - Ivre de Couleurs Ivre de Couleurs, 1998

Decoupe bronze statue de liberty

  • Francis Bacon  (1909-1992)

«Autoportrait», 1971 (huile sur toile) "Self Portrait", 1971 (huile sur toile)

  • Jean-Michel Basquiat :

http://www.design-party.com/wp-content/uploads/2013/06/Jean-Michel-Basquiat-autoportrait-1985.jpg
Autoportrait de Basquiat

 

  • Ben :
  • Bonnard :
    Cet Autoportrait, parmi les derniers d’une longue série – Bonnard a peint le premier en 1889, la plupart sont datés d’après 1920 – est achevé en 1945, comme au moins deux autres. L’artiste s’y représente en vieillard fragile, torse et crâne nus, se mirant mélancoliquement dans la glace du cabinet de toilette. La tablette supportant quelques objets colorés au premier plan est presque plus physiquement présente que l’ombre amaigrie, aux orbites noircies, en qui s’annonce déjà la mort. Face à son reflet, face à lui-même, et face à nous, Bonnard livre toute sa fragilité, ...


    $
  • César :
    César Baldaccini : Original signed drawing : Self-portrait 85 bis

    Autoportrait 85 bis, 1985
    Dessin original au crayon, signé et daté au crayon par l'artiste, réalisé au dos d'une carte postale représentant une oeuvre de César.

 

  • Giacometti 

Alberto Giacometti naît en 1901 dans le canton des Grisons, l'ainé de quatre enfants. Son père, Giovanni Giacometti, lui-même peintre, le pousse à s'intéresser à l'art. Il peint ses premières œuvres dans le domicile familial, essentiellement des portraits des membres de sa famille ou de ses condisciples, reprenant le style postimpressionniste paternel

 

- Dubuffet


Jean Dubuffet Autoportrait II, 1966

Feutre sur papier 25 x 16,5 cm

 

  • FERNAND LEGER :

Les Illuminations: Portrait de Rimbaud (Saphire 24)

 

FERNAND LEGER (1881-1955)

LES ILLUMINATIONS: PORTRAIT DE RIMBAUD (SAPHIRE 24)-+

  • Pablo Picasso


    Portrait de Maya autoportrait de Pablo Picasso

  • Dora Maar


1936 : un an après leur rencontre à la terrasse des Deux Magots,
Dora Maar (Henriette Markovitch de son vrai nom, 1907-1997)=peint le Portrait de Picasso (1881-1973)
.

 

  • Andy warhol :

Andy Warhol Mao-Rose


Andy Warhol, Mao, 1972

 

C’est en 1972, qu’Andy Warhol commence une grande série de portraits sur les plus grands et puissants dirigeants politiques du XXe siècle : Mao Zedong, la reine Elisabeth II, Lénine ou encore Ronald Reagan et Ted Kennedy, ...
En effet, son portrait du dirigeant communiste chinois, Mao Zedong, en 1972 marque le retour de Warhol à la peinture – et sérigraphie – après s’être en partie consacré à sa carrière de réalisateur. Cette idée de travailler sur une personnalité reconnue mondialement lui est soufflée par le marchand d’art, galeriste   collectionneur suisse Bruno Bischofberger. Dans un contexte politique de guerre froide, le président Nixon entreprend une visite officielle en Chine et Mao occupe le devant de l’actualité. Warhol fait son choix, il s’accapare le portrait officiel du dirigeant, mais va plus loin en le détournant. Il joue alors avec cynisme sur le concept de culte de la personnalité, le décline sur divers supports et en éditions multiples comme un objet publicitaire. Warhol réussit un tour de force sans précédent : mêler composante de la propagande communiste et publicité capitaliste.

 

Posté par Birchen à 18:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 avril 2015

DVD vus en avril

  • DVD empruntés à Kees :

    - Une Affaire de goût réalisé par Bernard Rapp Une affaire de goût

    - Walk the line; réalisé par
    James Mangold
     
    avec  Joaquim Phoenix et Reese Witherspoon (Oscar  2007
    de la meilleure actrice).Joaquin PhoenixReese Witherspoon

    Walk the Affiche Ligne Film

    - Oliver Twist, un film de Roman Polanski Oliver Twist

    - Meurtre mystérieux à Manhattan, un film de Woody Allen

 

  • DVD empruntés à la médiathèque :

    - Dieu seul me voit, un film de Bruno PODALYDES Dieu seul me voit (Versailles-chantiers)

    - Wrong,
    un film de quentin DUPIEUX
    Wrong

    - Raining Stones, un film de Ken Loach Raining Stones

    A travers l'histoire de la famille Williams et de son chef Bob, au chomage depuis de long mois, evocation de la misere ordinaire des

    populations qui vivent a la peripherie de Manchester.


    - Le plafond de verre, un film de Yasmina Benguigui

    - Les amants du Texas, un film de David Lowery

    - Eraserhead, un film de David Linch

  • Empruntés à la médiathèque le 28 /04/15 :

    - La question humaine, un film de Nicolas Klotz
    La question humaine
    Paris, de nos jours : Simon, 40 ans, travaille comme psychologue au département des ressources humaines de la SC Farb, complexe pétrochimique, filiale d'une multinationale allemande, où il est plus particulièrement chargé de la sélection du personnel.
    Un jour Karl Rose, le co-directeur de la SC Farb demande à Simon de faire une enquête confidentielle sur le directeur général Mathias Jüst, de dresser un rapport sur son état mental. Ne pouvant pas se soustraire à la requête de Rose et ne voulant pas risquer de se mettre mal avec Jüst, Simon accepte du bout des lèvres, en se promettant de conduire une enquête discrète et de rendre un rapport le plus neutre possible... mais très vite en pénétrant dans la nuit d'un homme, Simon entre dans la sienne : Une nuit hantée par les fantômes et les spectres de l'Europe contemporaine.

 

 

 

Posté par Birchen à 15:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 avril 2015

jeu des indices

qui suis_je ?

Il faut trouver des personnes célèbres (hommes ou femmes), à partir d'indices. Exemple : Marilyn Monroe.

Indices : née Norma Jeane Mortenson1 (Norma Jeane Baker selon son certificat de baptême2) le 1er juin 1926 à Los Angeles où elle est morte le 5 août 1962.

- est une actrice et chanteuse américaine.

.....

 

 

 

 

Posté par Birchen à 19:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2015

Musée Louis vuitton

image

L'édifice

Cliquez ci-après pour le voir :

http://www.fondationlouisvuitton.fr/l-edifice.html

Troisième phase de l' inauguration de ce musée, propriété de Bernard Arnaud (groupe LVMH) : l'exposition "les clefs de la passion".

La Fondation Louis Vuitton présente, dans le cadre de la troisième phase de son inauguration, une importante exposition intitulée Les Clefs d’une passion.

Cette exposition à caractère historique se tiendra du 1er avril au 6 juillet 2015.
Elle réunit un choix restreint d’œuvres majeures fondatrices de la modernité qui ont contribué à changer le cours de l’histoire de l’art du XXe siècle –

  • de Mondrian et Malevitch à Rothko,

    Le développement de cette séquence (seconde séquence) répond à l’importance de la ligne contemplative de la collection. Elle évolue de la méditation devant la nature : Claude Monet, Piet Mondrian, Akseli Gallen-Kallela, Ferdinand Hodler, Emil Nolde, à la radicalité de l’abstraction : Kazimir Malévitch, Piet Mondrian, Constantin Brancusi, Mark Rothko. Une tout autre voie conduit à une vision hédoniste plus incarnée : Pierre Bonnard, Pablo Picasso.

    Fichier:Piet Mondrian, 1908-10, Evening; Red Tree (Avond; De rode boom), oil on canvas, 70 x 99 cm, Gemeentemuseum Den Haag.jpg
    Arbre rouge, un tableau de Mondrian de 1908/1909.     Paysage de dunes (1910) Malevitch


    L'exposition
    Mark Rothko, No. 46,
    huile sur toile, 1957


    Malévitch "Cercle noir" 1923
  • de Delaunay à Léger et Picabia,

 La troisième séquence, popiste, est résolument engagée dans la vitalité, la dynamique et le progrès de la vie moderne à travers ses expressions les plus contemporaines du moment que sont la ville, le sport, la publicité, les médias : Robert Delaunay, Fernand Léger, Francis Picabia.

Robert Delaunay L'Équipe de Cardiff 1913




Fernand Léger. "3 femmes" ou "le grand déjeuner"-


Francis Picabia. Portrait d'un couple. 1942-1943
Francis Picabia, portrait d'un couple, 1942

  • de Munch à Dix et Giacometti

Le cri de Munch

 

 Otto Dix, (1891-1969)
Portrait de la danseuse Anita Berber, 1925


Cette première séquence de l’exposition, expressionisme subjectif, renvoie aux questionnements de tout un chacun quant à la vie, la mort, l’angoisse, la solitude : Kazimir Malévitch, Edvard Munch, Francis Bacon, Alberto Giacometti, Otto Dix, Helene Schjerfbeck.

  • de Matisse à Kupka et Severini.

 La quatrième séquence concerne la musiquedans le rapport étroit que les artistes entretiennent avec elle, jouant alors un rôle déterminant, évident ou implicite, à travers un choix emblématique d’oeuvres d’Henri Matisse, Wassily Kandinsky, František Kupka, Gino Severini.


La Danse, Henri Matisse, 1909-1910

- Kupka :


Localisation des mobiles graphiques II

 -  Severini :

La danse de la mer, par Gino Severini

 

La danse de la mer,

Posté par Birchen à 11:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]