22 janvier 2010

La disparition de l'humain

Les banquiers et leurs profits exorbitants nous rappellent sans cesse que nos gouvernants n'ont pas moralisé le capitalisme. C'était avouer enfin qu'il était immoral. Mais est-il moralisable ? C'était l'aspect bénéfique de la crise. Les usines n'ayant plus de commandes fermaient et licenciaient de nombreux salariés, même ceux qui s'étant sacrifiés, croyaient être épargnés.(N'est-ce pas les Conti ?)Non,  décidément la crise n'a rien changé. Elle est d'ailleurs finie, elle est  derrière nous. On peut faire comme avant, même... [Lire la suite]
Posté par Birchen à 09:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,