Notre vie est rempli d'actes manqués...pas si manqués que cela.

L'homme n''est-il pas ambivalent ?

- une conscience, une inconscience

- une volonté de s'élever, devenir grand / rester un enfant dorloté

- ce qu'on laisse voir / ce qu'on enfoui, qui reste la partie sombre

- l’inflexible au regard glacé /le soumis au regard perdu

Et si c'était le propre de l'homme de chuter, cette chute nous fascine surtout si elle vient de celui qui veut trop s'élever tel Icare, telle Médée.

DSK est cet homme accusé de 7 chefs d'inculpation, accusé d'acheter des costumes hors de prix, accusé de rouler dans la Porsche d'un ami, accusé d'avoir eu des relations avec une subordonnée (consentante), d'avoir une femme riche, ambitieuse, dévouée (Que se sont-ils dits, Anne et Dominique en ce premier soir de liberté sous haute surveillance? Anne la battante qui, à coups de millions de dollars, de communiqués dignes et courageux, continue de défendre, comme une femme toujours aimante, son mari au minimum volage et imprudent, accusé de crime sexuel, a dû le réconforter: lui demander de tourner la page, lui parler de leur avenir, son avenir à lui, lui dire qu’il n’était pas un homme fini, qu’ils allaient se battre, préparer sa défense pour le procès du 6 juin prochain, et bientôt rebondir. Lit-on dans le site Internet "suite 101", ce samedi 21 mai), se sacrifiant pour son mari devenu déserteur d'une France qui ne pouvait plus supporter Nicolas Sarkozy et qui le verrait bien président de la République sans qu'il est eu besoin de séduire les électrices et accessoirement les électeurs.
Et si cet homme promis à un si bel avenir avait refusé de s'élever encore  et encore.



C'est ce que suggère le psychiatre et psychanaliste Serge Hefez dans une interview à BFMTV.


 


Et dans cette vidéo ci-dessus, lors d'une interview par Pascale clark lors de l'émission "7 à 9" .

Et sur cette bande-son RTL, où Yves Calvi interview le même Serge Hefez sur l'acte manqué en général.

/05/2011 - 08h29écouterSerge Hefez, psychanalyste : "L'affaire DSK va laisser un traumatisme en France"La chronique du 20 mai 2011 sur RTL.

Serge Hefez était également l'invité d'Yves Calvi, dans l'émission C dans l'air sur France 5, que vous pouvez (ré)écoutez en cilquant ici.

Yves Calvi

Yves Calvi


Voici un extrait de son point de vue dans le journal Le Monde :

Point de vue 

Une mystérieuse autodestruction

 

LEMONDE | 18.05.11 | 14h26  •  Mis à jour le 18.05.11 | 15h00command"Meurtre ou suicide ? L'avenir nous dira si Dominique Strauss-Kahn est victime d'une sordide machination, meurtre symbolique d'un homme au faîte de sa gloire, ou s'il vient de mettre en scène, sous nos yeux ébahis, le spectacle de son autodestruction.
Dans cette deuxième hypothèse, rappelons que la première victime est la personne agressée et que des milliers de femmes sont violées tous les jours par des hommes ordinaires. Mais puisque cet homme n'est justement pas ordinaire, voilà notre cinéma mental encombré de chambres d'hôtel luxueuses où les personnages imposés de la soubrette aguicheuse et du séducteur priapique se côtoient dans la plus grande indécence. Difficile d'imaginer qu'il n'a pas "quelque part" désiré cette chute qui marque le refus d'un destin préconçu.

M. Strauss-Kahn expose depuis toujours un aspect massif, terrien, animal, obnubilé par son bon plaisir, qui se conjugue avec l'intelligence aiguë, le raffinement, le souci de l'autre et la délicatesse d'esprit. Il incarne au mieux le déchirement de l'homme contemporain écartelé entre la soif d'une jouissance immédiate et l'ambition démesurée de se construire un destin.

L'épisode de la Porsche avait résonné comme un premier coup d'essai hésitant. Puis le monde entier a assisté à un passage à l'acte, ce qui, pour nous, n'est jamais totalement insensé. Ces actes, ces gestes, ces écarts de langage semblent surgir du plus profond de nous, et ils nous "agissent" davantage que nous ne les agissons. Passer brillamment des examens ou des entretiens d'embauche et ne pas se réveiller pour l'ultime épreuve, vivre dans l'adoration d'un être aimé et le trahir à l'acmé de la relation, commettre une infraction en face des forces de l'ordre ou donner un coup de boule quelques secondes avant la fin du match…

Nous pressentons que ces actes ont un sens profond, caché, mystérieux qui nous dépasse et que nous tentons désespérément de déchiffrer. Ils disent notre ambivalence fondamentale entre la volonté de construire, d'aimer, de devenir et celle plus sournoise de renouer avec le pulsionnel, l'infantile, l'inanimé. Lorsque cette volonté de s'élever ne parvient plus à colmater les failles qu'elle tente de dissimuler survient alors un mouvement qui fascine, car il est tapi au plus profond de nous, un narcissisme de mort qui vise à notre propre anéantissement. Toutes ces conduites autodestructrices qui nous sont aujourd'hui familières s'appuient sur cette dualité. Eros et Thanatos : l'amour, l'estime, la confiance qui semblent aller de soi sont contrariés de toutes parts.

Ces forces telluriques qui nous habitent se nourrissent d'une mythologie intime où se côtoient Icare et Œdipe, Caïn et Antigone, et tous ces héros dépassés par un destin marqué par la gloire et la chute, parfois la résurrection. Ils incarnent l'hybris, la toute-puissance, les désirs incestueux, la rivalité fraternelle et parfois un simple mortel se targue de les représenter. Zinédine Zidane a pu, en son temps, commettre un acte qui allait transformer sa vie en épopée."

 Nous sommes effrayés par ces descentes aux enfers que constituent le viol, et l'infanticide qui sont des tabous dans toutes les sociétés, censés contenir les pulsions qui animent les hommes.

 


Dominique Strauss-Kahn, interviewé sur France Inter, avait fait part de son mécontentement après une chronique acide de l'humoriste Stéphane Guillon faisant allusion à la relation extra-conjugale avec une salariée dont il avait admis l'existence,au FMI.(si vous voulez (re)écouter ces intreventions, cliquez ici.

Peu après ce premier esclandre, Stéphane Guillon fut viré par le directeur de France-Inter, Philippe Vall, suite à une chronique décrivant Éric Besson,le traite de la Gauche.

Philippe Vall est un ancien humoriste, directeur de Charlie Hebdo et ancien compère de Patrick Font (ils formaient le duo "Font & Vall").

Voir les articles consacrés à ces humoristes et au rire.