L'enjeu principal sur le nucléaire est celui de

la sécurité  :

  1. les centrales construites en France sont-elles sûres ?
  2. quels sont les risques concernant les déchets radioactifs ?

Et l'enjeu économique : prix du Nucléaire contre le prix des énergies renouvelables.
Autre enjeu : Les énergies renouvelables sont-elles en mesure de remplacer les mêmes services que ceux rendus par le Nucléaire ? A savoir: faire face à augmentation des besoins en énergie. Une certaine flexibilité dans la production pour faire face aux pointes de consommation. Comment faire face à la discontinuité de la production d'énergie renouvelable ?

En France :

Négawatt : une association d'ingénieur qui travaillent depuis 2003 à l'élaboration d'un scénario de sortie du nucléaire tout en respectant l'impératif d'une forte diminution des émissions de gaz à effets de serre.

support terrorism

Les gaz à effets de serre émis en 2004.
Et entre parenthèses, l'évolution des émissions depuis 1990

 

Ce scénario est refondu pour tenir compte des découvertes technologiques qui se sont produites depuis 2003. Un nouveau rapport devrait être rendu public à l'été 2011.

 Il existe une prévision officielle des éléments énergétiques exprimés par la PPI (Programmatom Pluriannuelle des investissenents énergétiques), publiée au journal officiel du qui est  pour 2020 :

  • - baisse des émissions de gaz à effet de serre : 20 % -
  • - Consommation énergétique : baisse de 20 %
  • - part des énergies renouvelables dans la consommation totale d'énergie : 20 %

Le Centre d'analyse stratégique (CAE, ex: plan) n'a pas analyser de sortie du nugléaire.

Le ministère de l'industrie réunit depuis juillet 2010 un" Groupe de travail énergie-climat" puor réfléchir à l'horizon 2030.

La réflexion la plus avancée d'une France sans nucléaire, est celle de Négawatt.
Quel scénario envisage Négawatt ? En 3 sources :

  • sobriété énergétique (Réflexion sur les usages de l'énergie, disuasion des consommations inutilles)
    Réduction de la consommation estimée à  15 %
  • Efficacité énergétique ( Ammélioration des rendements de divers équipements dont les moteurs et la récupération de la chaleur perdue)
    Réduction estimée à   30 %
  • Energies renouvelables (place accrue de l'éolien et du phovotaïque. Place importante de la biomasse et maien d'une petite partie d'énergies fossiles-essentiellement le gaz.

La consommation passerait de :

2 800 (en 2005) TWh ( Terawatt/heure) à
1 200 (en 2050) TWh

N.B.

  • 1 watt-heure (W·h) = 3 600 J
  • 1 kilowatt-heure (kW·h) = 1 000 W·h = 3,6 MJ
  • 1 mégawatt-heure (MW·h) = 1 000 kW·h = 1 000 000 W·h = 3,6 GJ
  • 1 gigawatt-heure (GW·h) = 1 000 MW·h = 1 000 000 kW·h = 1 000 000 000 W·h = 3,6 TJ2.
  • 1 térawatt-heure (TW·h) = 1 000 GW·h = 1 000 000 MW·h = 1 000 000 000 kW·h = 1 000 000 000 000 W·h = 3,6 PJ
Exemple

Un appareil électrique d'une puissance d'un watt (1 W) utilise en un an 8,76 kW·h (1 watt × 24 heures × 365 jours = 8 760 W·h).



avec une sortie du nucléaire envisagée en 2040. Le Président de Négawatt présise qu'il n'est nullement question de revenir à la bougie.

  • - Elle émet du CO2
  • - elle a une mauvaise efficacité énergétique


Autre scénario portant sur la sortie du nucléaire pour intégrer, les conséquences d'un accident (En 2015) non exclu par ce laboratoire de prospective européenne qui dépend du CNRS. Il s'agit du :

- le Lepii ( Laboratoire d'économie de la production et de l’intégration internationale. Le scénario du Lepii intègre plus  d'efficacité énergétique et
- plus d'énergie renouvelable
- mais, s'il y a sortie au niveau européen, il faudra continuer à utiliser le charbon pour produire de l'électricité en sequestrant en sous-sol le gaz carbonique produit.
- cette séquestration entraînerait une augmentation du coût des politiques énergétiques.

Autre scénario, celui du réseau " sortir du Nucléaire "SDN" qui a un logo et un site que vous pouvez visiter en cliquant sur ce morceau de phrase.

 

Participez à la campagne nationale

Carte papierCampagne 2012

2012 : Ensemble, tout est possible...
même sortir du nucléaire

Selon Europe Écologie Les Verts un sondage donne 70 % des français favorable à la sortie du nucléaire

 


70 % DES FRANÇAIS FAVORABLES À LA SORTIE DU NUCLÉAIRE

Selon un sondage IFOP, réalisé du 15 au 17 mars, à la demande d'EELV (1), 70 % des français se déclarent favorables à la sortie du nucléaire.

• 19 % des sondés sont favorable à une sortie immédiate.

• 51 % est pour une sortie progressive du nucléaire, ce qui est la position d'Europe Écologie Les Verts.

• Seulement 30 % des personnes interrogées est favorable à la poursuite du programme nucléaire et à  la construction de nouvelles centrales.

Il est intéressant de noter que les électeurs du PS et du Front de gauche sont aussi favorables à la sortie du nucléaire.

Ce sondage conforte donc la position d'EELV sur la sortie progressive du nucléaire et confirme la nécessité d'un grand débat sur l'énergie dans notre pays.

EDF a réalisé un autre sondage le 21 mars 2011 et publié dans les "Echos", aux résultats contradictoires. Il indique que "les Français restent de justesse favorables au nucléaire".

Sondage Nucléaire - Les Echos - 21/03/11

 Cécile Duflot commente dans cette video les cantonales et les 2 sondages