Depuis 1884, Pissarro est installé à Eragny près de l'Epte. Il y restera toute sa vie, jusqu'en 1903, année de sa mort.

3 - La Seine, autres rivières, l'eau...
(les paragraphes1 et 2 sont dans l'article 1 consacré à Camille Pissarro)

 

Bords de l’Oise à Pontoise                                                             Le pont de chemin de fer, Pontoise
(1872)                                                                                                     (1873)

[Pissarro - Washerwomen, Eragny]

Les laveuses, Eragny (1895)

Matériellement difficiles pour Pissarro, les années 1880-1885 marquent une évolution certaine dans sa manière de peindre. Celle-ci tient tout autant à la réflexion menée en commun au sein du groupe de Pontoise (Cézanne, Gauguin, Guillaumin) qu'à ses recherches  personnelles sur la lumière et ses effets.
En 1882, Pissarro a quitté Pontoise pour Osny avant de s'installer à Eragny-sur-Epte en 1884. Il y finira ses jours dans une maison acheté en 1892. La maison de la Folie date de son arrivée à Eragny.
Comme La maison du pendu de Cézanne (1873, musée d'Orsay).

Snow Effect at Eragny, 1894 - Camille Pissarro - www.camille-pissarro.org

Effets de neige à Eragny (1884)

 

 

 

File:Camille Pissarro (1830-1903) - 'Morning, Winter Sunshine, Frost, the Pont-Neuf, the Seine, the Louvre, Soleil D'hiver Gella Blanc', ca. 1901.jpg

Le matin, gelée, le Pont-Neuf, la Seine, le Louvre, soleil d'hiver (1901)

4 - Peintre de la ville , malgré lui.

Paris d'abord :



Boulevard Montmartre - Effet de nuit (1887)

 

 

Afficher l'image d'origine

Pissarro - Paris Avenue de L'Opéra

 

Boulevard des Italiens Matin, Lumière du soleil - Camille Pissarro

Boulevard des italiens

 

Afficher l'image d'origine

Kandinsky - Moscou (1916)

- Rouen encore.
j'ai consacré un article sur l'exposition qui regoupait Pissaro, Monet et Gauguin au musée des beaux-Arts de Rouen ; vous pouvez vous y reporter.
Je ne mettrai ici que quelques vues de Rouen de Pissarro, où il a séjourné en 1883, avant de se rendre au Havre et à Dieppe.

Il faut dire que dans ces années 80, 1880, Camille connait une passe financière difficile.
Il décide de peindre des sites urbains et d'abandonner des scènes qui pensent-ils se vendent plus mal. Il doit donc renouveler son répertoire et donc se rendre dans les villes puisqu'il peint sur le motif. Il obtient à Rouen des conditions financières favorables dans un hôtel. De là il regagnera Londres où il rejoindra ses amis impressionnistes tel Monet.
Il peint de la fenêtre de son hôtel et sur le motif 13 toiles qui commence à se vendre, mais il reste très agrestes et quand il retourne chez lui à Osny il abandonnera la ville pour renouer avec les paysages et les paysannes.

La place Lafayette

Pissarro entame à Rouen une extraordinaire histoire de chambres d'hôtel depuis lesquelles vont être peints, de 1883 à 1898, les chefs-d'oeuvre fondateurs du paysage urbain moderne. En 1883 pourtant, Pissarro travaille encore beaucoup à l'extérieur et il trouve ses points de vue sur les deux rives de la Seine. Sa première vision de Rouen est encore faite de rivages paisibles, même si l'agitation urbaine vue de haut l'intéresse comme le montre le chef-d'oeuvre du Courtauld Institute de Londres, La Place Lafayette.

 

 

 

s01simp3


Le pont corneille par temps gris

http://fr.academic.ru/pictures/frwiki/67/Camille_Pissarro_036.jpg
Rue de l'épicerie à Rouen

 

 

Pont Boieldieu

 

- Le Havre et Dieppe

(les ports, les bateaux, l'eau de mer

http://www.lemondedesarts.com/images/Pissarro38.jpg
L'avant-port de Dieppe (1902)

http://www.lemondedesarts.com/images/Pissarro37.jpg

L'avant-port du Havre (1903)

Afficher l'image d'origine

(Anse des pilotes, Le Havre, matin, temps gris, brumeux) 1903

5 - Pissarro à Londres.

Il y fera 3 séjours, en1870 d'abord, contraint par l'avancée des forces prussiennes il quitte Louveciennes, abandonnant des toiles qu'il retrouvera en 71 dans un piteux état.

 

 

© Ruth and Bruce Dayton Collection; used with permission

Vue de Louveciennes - 1870

Archivo:Pissarro dulwich college london 1871.jpg

Dulwich Collège - Londres (1871)