Monet vient de quitter Paris, en 1870, pour rejoindre Londres et le pays de William Turner qui a fasciné Monet.
( Si vous voulez voir ou revoir l'article que j'ai consacré à William Turner dans ce blog, cliquez ici).
Il retrouve à Londres Pissarro et  y rencontre Daubigny qui exécutait des vues de la Tamise qui plaisaient aux anglais alors que Monet n'arrivait pas à vendre ses toiles. Il vendra alors beaucoup de ses tableaux après sa rencontre avec le marchand Paul Durand-Ruel.

 

Claude Monet - La Tamise à Westminster

La Tamise à Westminster

Ensuite, en 1871, il retourne à en France et s'installe à Argenteuil après un voyage en Hollande. A Argentueil, il peindra avec Manet, Caillebotte, Renoir et Sisley.

 

Champ de tulipes en Hollande, par Monet

Déjà les tâches rouges qui appelleront les coquelicots, plus tard.

Parlons un peu de Caillebotte, impressionniste qui commence à être reconnu (cliquez sur Caillebotte si vous voulez en savoir plus sur lui) comme il le mérite, tant il a pris part à ce mouvement, notamment en finançant les expositions particulières des impressionnistes à côté du Salon officiel.
Ingénieur de profession, mais aussi ancien élève de l'Ecole des Beaux-Arts de Paris où il fut l'élève de Léon Bonnat, il rencontra Edgar Degas, Claude Monet, et Pierre Auguste Renoir dès 1874 et les aida à organiser la 1ère exposition des Impressionnistes à Paris cette même année.
En 1873, il hérite de la grande fortune de son père et sera financièrement indépendant pour le restant de ses jours.
En 1875, souhaitant faire ses débuts publics comme peintre, il soumit une œuvre au Salon Officiel qui fut refusée, ce qui l'incita à exposer, soutenu par Renoir, dans le cadre -plus favorable- de la deuxième exposition du groupe impressionniste, en 1876. Ses œuvres et en particulier les "Raboteurs de parquet" y furent remarquées et appréciées. Il participera dès lors aux expositions ultérieures des Impressionnistes.

 

caillebotte les rabotteurs de parquetDie-Parkett-Hobler

»les raboteurs de parquet »

Riche et généreux, Caillebotte aidera financièrement tout au long de sa vie ses amis impressionnistes en leur achetant leurs œuvres à des prix élevés et en supportant les frais de leurs expositions. Il sera co-organisateur et co-financier des 3ième, 4ième, 5ième et 7ième expositions impressionnistes, auxquelles il participera.
En 1881, il achète une maison avec jardin au Petit-Gennevilliers où il réalisera nombre de ses œuvres. Horticulteur émérite, il correspond avec Monet à Giverny et crée des orchidées dans ses serres.

En1874,Monet participe à la première exposition impressionniste où il expose une toile qu'il nomme "impression, soleil levant".

L'impressionnisme est né

 

 

Impression, soleil levant (1872-1873) - Claude Monet

Cette vue de l’ancien avant-port du Havre à la 1ère exposition de la Société Anonyme des Artistes Peintres, Sculpteurs et Graveurs. Pressé par Edmond Renoir, frère du peintre, à donner un titre à ce tableau pour le catalogue, Monet aurait répondu mettez "impression".

Cette exposition regroupe les peintres Boudin, Degas, Cézanne, Guillaumin, Monet, Berthe Morisot, Pissarro, Renoir et Sisley.

Monet restera 6 ans à Argenteuil, où la Seine et son animation l'inspire. Il y fait la connaissance de Alice et  Ernest Hoschédé qui lui achèteront plusieurs tableaux. Malheureusement un an plus tard, Ernest fera faillite.
En 1878, Camille Doncieux qui a épousé Claude Monet a eu son deuxième enfant, Michel.

Claude Monet,Le bassin d'Argenteuil,© RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Le bassin d’Argenteuil (1872)

 

Coquelicots à Argenteuil (1873)

Avec ce deuxième enfant, en1978, Monet et toute sa famille s'installe à Vétheuil encore près de la Seine.
Camille Doncieux meurt un an plus tard et Alice hoschédé s'occupera des enfants de Monet, en plus de ses 6 enfants.
En 1881, toute la famille s'installe à Poissy.

Fichier:Claude Monet 021.jpg

Pêcheurs à Poissy (1882)

Monet vécut une période difficile à Vétheuil de 1878 à 1889. Sa peinture, alors empreinte de tristesse, développe une gamme inhabituelle de tons gris, La Seine décrit à Vétheuil une large boucle parsemée d'îles boisées. Monet se déplace dans son bateau-atelier et s'installe sur l'une des petites îles.

 

 

L'église de Vétheuil - 1879 - Claude Monet




Vétheuil dans le brouillard - Claude Monet - 1879
Musée Marmottan

le_jardin_des_mathurins

Le jardin des Mathurins, Pontoise, par Camille Pissarro -

Puis en1883 Monet loue la maison de Giverny avant de l'acheter en1890
Il y finira ses jours, après y avoir habité 43 ans.

En 1886 Monet fit un séjour à Belle-Ile et s'installe à Kervilahouen. Monet se retrouve confronté aux caprices du temps: vent, tempête, pluie ...Il s'est installé pendant 10 semaines pour  peindre la cote rocheuse. il tombe sous le charme de Belle-Ile-en-Mer.

 

 

http://www.personal.kent.edu/~rberrong/monet/1087.jpg

Les rochers de Port Cotton

http://www.personal.kent.edu/~rberrong/monet/1112.jpg

Les mêmes sous la pluie

 

 

"La mer est d’une beauté incroyable et peuplée de rochers fantastiques... Je suis enthousiasmé par cette terrible contrée et cela parce qu’elle me pousse à sortir de ce que j’ai l’habitude de faire".

En dix semaines, ce n’est pas moins de 39 toiles qui sortent de ses pinceaux. Accompagné d’un ancien pêcheur appelé Poly, il découvre les pyramides de Port-Coron, le rocher du Lion et l’accumulation de rochers de Port-Goulphar et de Port-Domois. La côte déchiquetée, les hautes falaises sombres et les tempêtes traduisent sa quête de nouveaux paysages naturels, sans activité humaine, auxquels il souhaite confronter la technique impressionniste.