Cinq œuvres de grands peintres ont été volés au musée d'art Moderne de Paris qui les montrait au public.
Maintenant ils orneront les murs de riches commanditaires-receleurs qui se seront manifestés auprès des voleurs qui ne sont pas sûr de refourguer leur prestigieux butin sur le marché.
Ces toiles sont estimées entre 100 et 500 millions d'euros suivant les sources.

Il s'agit des toiles suivantes : 

  1. Pigeon au petits pois" de Picasso,"La Pastorale" d'Henri Matisse,
  2.  "L'Olivier près de l'Estaque" de Georges Braque, "
  3. La Femme à l'éventail" d'Amedeo Modigliani et
  4.  "Nature morte aux chandeliers" de Fernand Léger.

http://www.interpol.int/Public/ICPO/PressReleases/PR2010/images/News20100521_05_w600.jpg

Le  pigeon aux petits pois » par Pablo Picasso (1911)


http://www.interpol.int/Public/ICPO/PressReleases/PR2010/images/News20100521_03_w600.jpg

Pastorale »  par Henri Matisse (1906)


http://www.interpol.int/Public/ICPO/PressReleases/PR2010/images/News20100521_01_w600.jpg

L’olivier  près de l’Estaque » par Georges Braque (1906)

Click to enlargeClick to enlarge

Nature  morte au chandelier » par Fernand Léger (1922)

La  femme à l’éventail » par Amedeo Modigliani (1919)

 

Le Musée d’art moderne de la Ville de Paris est situé dans un bâtiment de style Art Déco construit pour l’Exposition internationale des arts et des techniques de 1937. Ouvert en 1961  le musée abrite plus de 8.000 œuvres de différents courants de l’art du XXe siècle (fauvisme, cubisme, Nouveau Réalisme ...).

Ce n'est pas la première fois que des tableaux sont dérobés. Il faut dire que les prix auxquelles sont marchandés les œuvres reconnues tant par les spécialistes que le grand public atteignent des  sommes telles qu'elles attirent la convoitise des cambrioleurs. Aussi les toiles sont-elles assurées et protégées.
Un Magritte a été volé en septembre 2009 dans un musée de l'habitation qu'a partagé son épouse avec le maitre durant 25 ans dans le quartier de Jette, dans la banlieue nord de Bruxelles où un grand musée à la gloire de l'artiste belge d'être érigé et inauguré.
Le tableau volé par 2 individus représenté un nu allongé de l'épouse du peintre ( Georgette Magitte) avec un coquillage sur le ventre, qui lui servait quelque fois de modèle. Il s'appelle "Olympia". Ce tableau était évalué à 3 millions d'euros.

 

[magritte.jpg]

 Olympia de Magritte (1948)
Huile sur toile de 60x40 cm