Les créatures de la mythologie sont souvent monstrueuses,

- soient qu'elles fassent peur par leur aspect horrible (qui suscite l'horreur), par leur taille (souvent démesurée),
- soient qu'elles soient inhabituelles, hybrides : croisement entre un animal ou un humain telle Méduse, qui a un corps de femme et une chevelure constituée de serpents ( animaux repoussant et peu familier) ou un croisement entre deux animaux tel Pégase qui est un cheval avec des ailes (mélange d'espèces vivantes : un mammifère et un oiseau).

Le monstre, dans la mythologie est un être fantastique, souvent effrayant, laid, repoussant, qui présente un vice, une incongruité hors du commun, extraordinaire, qui dépasse l'imagination sauf dans l'expression  "monstre sacré" qui est une expression qui est employée quand on veut parler d'une personne célèbre.
A la base du monde il y a des données initiales, des entités primordiales qui vont permettre à l'humanité d'émerger peu à peu du chaos initial, du désordre originel pour aller vers un cosmos, une nature ordonnée. Au début des temps la nature et les dieux sont confondus ( Chaos=désordre, Gaïa= la terre, Tartare=le centre de la terre, ce qui est enfoui et dernière entité avant que celles-ci n'engendrent seuls les futurs divinités  Éros qui permet aux autres entités de libérer l'énergie qui leur permettra d'engendrer par leur propre moyen, sans l'aide d'un géniteur , comme plus tard chez les catholiques la vierge Marie, d'autres dieux ou d'autres demi-dieux).
C'est pourquoi on parle plutôt d'entité d'où naîtront des dieux qui s' humanisent, c'est à dire qu'ils seront pleins de passions brutales, au point de se faire la guerre et ils engendreront des enfants doués d'une force  extraordinaire et le futur roi de tous les dieux, Zeus sera doté des armes les plus redoutables qu'il pourra déclencher contre ses adversaires ( l'éclair, la foudre, le tonnerre).
C'est ainsi que naquit Ouranos, le ciel qui est l'exacte pendant de Gaïa. Partout où il y a la Terre, il y a le Ciel.
La naissance de la nature et celle des dieux est imbriquée : la naissance du monde (cosmogonie) est une histoire de la naissance des dieux (théogonie).
Le Chaos régnait au début (le désordre), la guerre des dieux va déboucher sur un Cosmos harmonieux qui n'a donc pas toujours existé, c'est ce parcours du chaos vers le cosmos qui est symbolisé par le voyage de retour à Ithaque, d'Ulysse vers la sagesse, voyage semé d'embuches qui prennent parfois les traits de monstres, chargés par les dieux qui veulent punir les mortels, de les dérouter, de leur faire oublier jusqu'à leur quête, voire de les dévorer en chemin.
Les premiers vrais dieux naîtront de Gaïa et d'Ouranos que leur père nommera les Titans (six garçons et six filles parfois appelées les "titanes"ou les "titanides"). Ils sont comme tous les Dieux immortels (impossible de les tuer si par hasard on entre en guerre avec eux et sont pourvus d'une force "titanesque" (Voir article sur les expressions françaises ayant leur origine dans la mythologie grecque ou latine).

Ces Titans sont terrifiants, ils viennent comme Tantale des profondeurs de la terre, c'est dire s'ils sont encore proches du chaos originel.

La chute des Titans, par Rubens

La chute des Titans, par Rubens vers 1637-1638

Ouranos et Gaïa donnent également trois frères aux formidables Titans, ce sont des Cyclopes.

Ces Cyclopes sont des êtres qui apparaissent dans de nombreuses légendes gréco-latines. On les distingue en parlant de Cyclopes ouraniens, par opposition aux cyclopes forgerons ou  bâtisseurs ou pasteurs.

Les trois Cyclopes ouraniens, nés d'Ouranos furent sortis des enfers où ils avaient été précipités par leur propre père puis par Cronos qui les avaient d'abord recueillis.
Ces Cyclopes furent sauvés par Zeus qui était devenu  le roi des dieux grâce à leur aide. Ces trois Cyclopes donnèrent à Zeus ses armes. Ils furent tués par Apollon  qui leur reprochait leur don à Zeus et offrirent à Poséidon son fameux trident grâce auquel il soulevait les flots et généraient les tempêtes, qu'Ulysse notamment devra affronter.
D'ailleurs les plus célèbres Cyclopes (Voir articles sur Ulysse) furent ceux décrits par Homère dans l'Odyssée. Au cours de leur pérégrination Ulysse et ses compagnons combattirent le  plus redoutable d'entre eux Polyphème.

http://www.dinosoria.com/religion/cyclope2.jpg

Un cyclope

Ce cyclope est un monstre qui n'a qu'un œil au milieu du front, le deuxième a été crevé par la corne d'une licorne qui se défendait.
Ulysse et ses compagnons furent prisonniers de ce fils de Poséidon qu'est Polyphème.
Mais Ulysse prépara un plan pour s'échapper :
Ulysse lui donne une barrique de vin très fort . Quand Polyphème demande qui il est à Ulysse, ce dernier lui répond « Personne ». Une fois le géant endormi, Ulysse et ses hommes utilisent une lance renforcée et crèvent l'œil du géant. Le lendemain matin, Ulysse accroche ses hommes ainsi que lui-même sous les moutons de Polyphème. Le Cyclope sort ses moutons pour les mener au pâturage. Les hommes sont transportés hors de la caverne. Comme Polyphème est désormais aveugle, il ne peut les voir, bien que par précaution il touche le dos de ses moutons pour vérifier que les hommes ne s'évadent pas par ce moyen.
Plus tard, lorsqu'on lui demande qui l'a rendu aveugle, il ne peut que répondre : « personne » (nom dont s'était affublé Ulysse) — ce qui laisse les autres cyclopes assez perplexes. Le croyant devenu fou, ils l'abandonnèrent à son triste sort.

http://www.dinosoria.com/religion/cyclope3.jpg

Le Cyclope Polyphème jetant un rocher sur Ulysse

Cet épisode semble être l'une des raisons de l'acharnement de Poséidon contre Ulysse.

J'ai envie de mettre un peu d'ordre dans ces monstres que je côtoie depuis plusieurs jours et que je trouve instrumentalisés par les dieux pour manifester leur réprobation, leur courroux, leur colère,devant les agissements des mortels et devant certains dieux qui veulent prendre leur place.

Voici mon classement des monstres :

  1. - les monstres qu'Ulysse a rencontré durant son long périple où il a rendu courroucé, Poséidon dont le fils Polyphème a eu son dernier œil crevé par Ulysse, histoire que je vous ai déjà raconté
  2. - les monstres qui gardent les enfers, ces lieux souterrains où descendent les âmes des mortels et où sont enfermés les dieux vaincus (par les Dieux de l'olympe) - du nom de la montagne où ils habitaient (dont le roi d'entre eux, Zeus). C'étaient la prison des dieux où sa trouve le palais du roi des enfers (le laid Hadès, si moche qu'il n'est courtisé par aucune femme). Cet enfer des Dieux est le Tartare qui sépare la surface du sol d'une distance égale à l'espace qui s'étend entre le ciel et la terre. Il est la prison des Titans, des Géants (colosses nés du sang d'Ouranos), des Cyclopes, des Chiméres...
  3. - enfin, les monstres rencontrés et vaincus par Héraclès, l'un des plus célèbres héros de la mythologie grecque, fils de Zeus et d'Alcmène,   lors des 12 travaux qu'il dut accomplir, poursuivi qu'il fut par la vengeance d'Héra l'épouse légitime de Zeus dont il était également le frère.

Je vois que vous avez besoin d'un ARBRE_GENEALOGIQUE_II pour vous y retrouver dans tous ces dieux qui, parfois, se marient entre frères et sœurs. Je ne vous cache pas qu'il m'arrive en tant qu'expert récent d'en avoir besoin d'un.(Il faut bien commencer un jour, si l'on veut avoir de l'expérience).

QUELQUES MYTHES GRECS IMPLIQUANT DES MONSTRES

1 - Pégase

D'après des poètes grecs dont Homère dans l'Iliade, Pégase était un cheval ailé aussi rapide que le vent. Ses membres étaient fins et élégants, sa robe blanche, son crin argenté luisant au soleil couchant, ses ailes telles celles du cygne, son vol aussi harmonieux que celui de l'aigle. Ses sabots d'airain martelaient le sol.
Il naquit du sang de Méduse, lorsque celle-ci eut la tête tranchée par Pers
Quelle belle créature mais impossible à capturer, Bellérophon, prince de Corinthe, suivit les conseils d'un devin afin de dompter le cheval Pégase, passa une nuit dans le temple de la déesse Athéna. Pendant qu'il dormait, la déesse lui apparut avec une bride en or et lui dit qu'elle lui permettrait d'attraper Pégase.
Au réveil, Bellérophon trouva la bride en or et put ainsi capturer et dompter le cheval ailé.
Pégase se révéla ensuite d'un grand secours pour Bellérophon, mais celui-ci fut perdu par son  orgueil : alors qu'il cherchait à s'envoler vers l'Olympe pour se joindre aux dieux, le cheval le désarçonna, laissant Bellérophon errer comme un malheureux et haï par les dieux.
Pégase trouva refuge dans les stalles olympiennes et fut chargé par Zeus de lui apporter sa foudre et ses éclairs, avant d'être placé parmi les constellations.

Fichier:Pelike Bellerophon Louvre G535.jpg

Bellérophon monté sur Pégase ( décoration d'une amphore, 440 av.J-C)

De nos jours et tout au long du 20ème siècle, Pégase est apparu et apparait souvent au cinéma (exemple : dans des films de WaltDisney) ou dans la littérature fantastique et dans les jeux où il représente souvent un cheval ailé comme celui de la mythologie.
C'est aussi un poisson qui vit dans l'océan indien, nommé ainsi parce qu'il possède de grandes nageoires qui ressemblent à des ailes.

2 - Phoenix

Selon la légende, le Phoenix ou Phénix , est un oiseau fabuleux, d'une grande longévité, qui brulait dans son lit sous l'effet de sa propre chaleur et renaissait dès le lendemain ( C'était le moyen de se reproduire).
Phénix signifie rouge en grec. Il ressemblait à un aigle et vivait très longtemps (plus de 500 ans).
On trouve de tels oiseaux fabuleux dans les légendes persanes ou chinoises.

http://www.exporevue.com/images/magazine/ben_ope_phenix.jpg

Ben, pour l'opération Phénix

Désigne aujourd'hui quelque chose qui revit après avoir été totalement détruit (exemple : cette ville renaît enfin de ses  cendres).
Se dit aussi d'une personne exceptionnelle, aux grandes qualités.
On connait aussi Phoenix comme capitale de l'Arizona ( ce qui  n'a rien à voir avec la légende).

3 - L'hydre de l'Herne.

Ce monstre vivait dans une caverne.
Il avait un corps de chien et neuf têtes de serpents dont une seule était immortelle.
Envoyé par Eurysthée pour tuer l'hydre, Héraclès accomplit alors la second de ses douze travaux. Héraclès coupa d'abord une tête, et aussitôt deux autres repoussèrent à sa place. Après les avoir tranchées toutes d'un seul coup, Il enterra celle qui était immortelle sous un gros rocher.

Hercule et HydreHéraklès et l'Hydre

Héraclès terrassant l'hydre avec
l'aide de son serviteur Iolaos
(ill.de droite)

4- Cronos

C'est un monstre au sens où il dévore ses enfants, à peine né, qu'il a engendré avec  sa soeur Rhéa. Après avoir sectionné les organes génitaux de son père Ouranos, Cronos prit sa place, et précipita dans le Tartare ses frères et sœurs, les Hécatonchires (les géants que l'on appelle les Cent-bras)  et les Cyclopes, autrefois prisonniers de leur père. Il épousa ensuite sa sœur Rhéa, mais avala les enfants qui naquirent de cette union, car son père Ouranos lui avait jeté une malédiction : lorsque le fils de Cronos atteindra l'âge adulte, il se retournera lui aussi contre son père. Il engloutit donc dans l'ordre Hestia, Déméter, Héra, Hadès et Poséidon.
Mais le dernier né, Zeus, échappa à ce triste sort grâce à sa mère, Rhéa, qui se réfugia en Crète pour accoucher. Rhéa remplaça Zeus par une pierre emmaillotée que Cronos engloutit sans se douter de rien. Elle confia le bébé à une communauté masculine qui habite l'île de Crète, les Curètes, qui placent le berceau dans un chêne, suspendu à une branche au cas où, par malheur, Cronos aurait eu des soupçons. Zeus est impossible à découvrir car il ne se trouve vraiment ni dans le ciel, ni sur terre, encore moins dans la mer ou dans l'eau. Seulement, le bébé crie très fort, alors pour couvrir ses cris, les Curètes font un vacarme épouvantable en dansant autour de l'arbre.

C'est au milieu de ce bruit que grandit Zeus grâce au lait d'une chèvre, Amalthée, qui sera plus tard récompensée par le dieu. Elle est encore aujourd'hui une constellation (le Capricorne) et sa corne, emplie de fruits et de produits de la terre, est restée un symbole de prospérité : on l'appelle la corne d'abondance.

Voici Cronos tel que le décrit l'encyclopédie Wikipédia.

4 - Cerbère

De l'union des deux monstres, Typhon et Eschida naquit Cerbère qui gardait les enfers. Ce chien à trois têtes avait un cou hérissé de serpents et des dents dont la morsure était empoisonnée.

Son maître, Hadès, l'a placé à l'entrée même des Enfers. Cerbère doit empêcher les âmes de sortir et les vivants d'y entrer en les déchiquetant de ses trois gueules. Certains ont tout de même réussi à l'amadouer avec de la nourriture connaissant sa gourmandise, Orphée grâce a sa musique envoûtante, et Héraklès avec sa méthode pleine de poigne, l'étouffa à demi de ses seules mains. C'est ainsi qu'il a pu amener le chien sur Terre pour un de ses travaux, qui fut bientôt rendu à son poste de gardien des Enfers.

Aujourd'hui "cerbère" est un nom commun qui désigne un portier ou un gardien sévère et intraitable.

http://vincent.lg.free.fr/12travaux/images/Cerbere.jpg

Cerbère arraché aux Enfers par Héraclès

6 - Centaures.

Les centaures offraient l'aspect monstrueux d'un buste d'homme terminé par
...

http://4.bp.blogspot.com/_5GSes7-2dUs/SZbGELJrieI/AAAAAAAAAlY/Tqswdd8SEcs/s400/kentavr.jpgAutre peinture d'amphore  mettant en scène un centaure

...un corps de cheval. Ils se nourrissaient de chair crue et vivaient comme des bêtes dans les forêts de Thessalie. Leurs mœurs brutales, leur amour immodéré du vin et des femmes les rendaient redoutables aux yeux des mortels.

Seuls deux d'entre eux, Chiron et Pholos étaient bons et sages. Ils sont l'objet de légendes particulières.
Héraclès , en outre étouffa le Centaure Nessus qui lui disputait une femme , Déjanire.
Dans tous les mythes les Centaures prennent l'aspect d'hommes-chevaux, cela provient peut-être du fait que les Thessaliens étaient habiles dans l'art de l'équitation.

7 - La ou les Gorgones.

La Gorgone d'Homère décrite dans l'Odyssée est un monstre des enfers.
Hésiode évoque trois sœurs dont la plus célèbre des Gorgones est Méduse.
Apollodore parle aussi d'un Méduse ayant deux sœurs. Les trois Gorgones étaient autrefois ravissantes et se disaient plus belle qu'Athéna qui, pour se venger, les défigura.

Elles avaient les yeux exorbités, une horrible langue, des ailes d'or sur le dos, une chevelure de serpents.
Elles offrent au regard un aspect terrifiant.
Voir l'article sur les expressions françaises issues de la mythologie, "Rester médusé"( Expression 24).

Meduse. Gorgone
Mosaïque représentant Méduse

Quiconque les regardait fixement en les croisant, était changer en pierre.
Contrairement à ses sœurs Méduse étaient mortelle. Elle périt de la main du pauvre Persée.
Selon un autre poète, les sœurs Gorgones étaient issues du couple  constitué du Géant Typhon et d' Eschidna.
Euripide aussi parlait des Gorgones.

8 - Monstres évoqués dans les articles consacrés aux expressions françaises issues de la mythologie grecque et latine ou  à Ulysse :

Les Cyclopes, Charybde, Scylla (expression 2 : "tomber de Charybde en Scylla"), les Sirènes, le Shinx, la Gorgone méduse (expression 24), les Chimères (expression 23), le Minotaure (expression 3 "fil d'Ariane")

9 -  Les Erinyes

Ces 3 soeurs naissent du sang d'Ouranos répandu à la surface de la terre (Gaïa).  L'une est nommée Mégère par le poète latin Virgile. Ce sont des divinités terrifiantes, infernales, persécutrices. Elles vivaient dans le Tartare où les Dieux les avaient relégué tant elles étaient repoussantes. Elles leur servaient pour poursuivre les criminels auxquels elles infligent des tourments et des tortures abominables. C'est leur rôle de venger leur père Ouranos du crime commis contre lui par son plus jeune fils, le Titan Cronos. Ainsi leur rôle est élargi à la vengeance de tous les crimes familiaux et même plis largement aux crimes commis contre l'hospitalité.
On les appelle parfois les Euménides (par exemple, plus tard, chez Eschile, autre poète grec) traduit par "les bienveillantes". Ce nom est employé pour éviter leur vengeance, elles deviendront "les Furies" chez les latins.
Leur aspect est atroce :
ce sont des créatures hideuses, ayant des serpents pour cheveux, munies d’ailes pour rattraper leurs proies et de fouets à la main et dont le sang coule par les yeux et la bouche.
Elles incarnent le destin et tout le monde les craint et les déteste, y compris les dieux soumis  aussi à leur loi
Le nom de Mégère est devenu un nom commun du langage courant qui désigne une femme violente, agressive et désagréable.

Image

Erinnyes poursuivant Oreste par Bouguereau

On voit que les femmes ne sont pas aimées des grecs qui les dépeignent sous des traits hideux et si elles n'ont pas de langues de vipères ont des chevelures de serpents.

Il y a aussi les monstres que Jason (élevé par le centaure Chiron et qui conquit la Toison d'or et aida Ulysse à massacrer les prétendants de son épouse que ceux-ci croyait veuve) a rencontré dans sa propre quête de la sagesse : un taureau qui crache le feu, des guerriers sortis de la terre  comme Mégère, les Harpyes, il rencontra aussi un Dragon qui gardait la Toison d'or qu'il voulait dérober...
Ces harpyes, envoyés par Hélios (représentation divine du soleil) sont effrayantes avec leur corps d'oiseau munie de griffes et leur tête de femme, elles dévorent tout sur leur passage, ne laissant que leurs excréments

http://www.lfp.cz/secarchives/IMG/png/harpie_amerique.png

Une harpie

Aujourd'hui on dit une harpie, c'est aussi un nom commun féminin qui désigne une femme acariâtre.

Les harpies sont aussi des oiseaux rapace d'Amérique latine. ( Ex.La Harpie féroce, espèce d'aigle forestier d'Amérique latine).